Startups - Le Business developer et son carnet d'adresses

Le carnet d’adresses du business developer est un élément important à prendre en compte mais nous ne devons pas perdre de vue que : avoir accès à des contacts ne veut pas dire que ces contacts accepteront d’acheter sur le champ. De même qu’ils n’accepteront sans doute pas de « participer », sans une contrepartie tangible.

Ce n’est pas tant le volume des relations mais de la qualité des relations du business developer qui doit, non pas adapter son carnet d’adresses aux besoins de l’entreprise mais savoir construire et étoffer des relations pour aider au développement de l’activité.
Il serait même louable d’ouvrir et d’explorer de nouvelles possibilités de contact afin de multiplier les opportunités d’affaires.

En effet, le business developer doit pouvoir rebondir vers de nouveaux horizons en cas d’insuffisances dans ses ressources, et c’est là que réside tout son potentiel.

La question vient alors de se poser si c’est la qualité du business developer qui fait vendre plutôt que le produit qu’il a à proposer, véritable proposition de valeur à une problématique client.

Quelque soit l’objectif à atteindre, une stratégie commerciale clairement définie, alliée à une posture pro active fera certainement gagner en efficacité et productivité.

Source